Mairie de Vinzieux - Le Village - 07340 VINZIEUX | 04 75 34 87 45 | mairie@vinzieux.fr | 

BUDGET

BP 2020 - DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT
239 558,48 €

BP 2020 - RECETTES DE FONCTIONNEMENT
239 558,48 €

BP 2020 - DÉPENSES D'INVESTISSEMENT
167 028,97 €

BP 2020 - RECETTES D'INVESTISSEMENT
167 028,97 €

Lire un budget n’est jamais chose aisée. C’est pourquoi nous avons tenu à expliquer les réalisations concrètes qui se cachent derrière les chiffres et les graphiques. Dans les grandes lignes, le budget primitif est celui que nous votons généralement en mars (cette année en juin) et qui prévoit nos dépenses sur toute une année. Le budget d’une collectivité, qui doit toujours être équilibré, se découpe en deux catégories qui ont leurs dépenses et recettes propres :

– le fonctionnement, qui correspond à toutes les transactions du quotidien et les petits travaux,
– l’investissement, qui regroupe l’ensemble des travaux, projets, acquisitions qui apportent quelque chose de nouveau à la collectivité.

 

Visualiser les dépenses de fonctionnement est un bon moyen de se rendre compte de la gestion financière de la collectivité et de ses contraintes budgétaires. A Vinzieux, le budget primitif s’équilibre à 239 558,48€, cependant, une analyse plus fine montre que la marge de manœuvre est moindre et que ses dépenses réelles de fonctionnement sont plutôt de l’ordre de 150 000€. En effet, parmi les dépenses, il y a celui du « virement à la section d’investissement », qui est en réalité la somme que nous décidons de transférer de notre budget de fonctionnement à notre budget d’investissement. C’est pourquoi cette même somme se retrouve dans les recettes d’investissement.

 

Les dépenses de fonctionnement sont dans l’ensemble bien maîtrisées, elles sont pour la plupart incompressibles, mais un travail de long terme a pour but d’augmenter la part de « Travaux / Embellissement / vie du village » dans le budget :
– Les charges de personnel (salaires, charges, cotisations, assurances…) sont ainsi notre premier poste.
– Le deuxième poste est difficilement compressible, puisqu’il s’agit de tous les frais de fonctionnement quotidien (contrats, téléphone, énergie, réparations diverses, bureautique…). Ce sont des coût que nous essayons de maitriser pour les investir dans des travaux pour le village, mais qui sont nécessaires au fonctionnement normal d’une mairie.
– Les subventions aux organismes, notre troisième poste, représentent d’abord tous les services qui sont délégués à d’autres institutions et pour lesquels nous apportons une contribution financière (comme la communauté d’agglomération). Il représente aussi les subvention aux associations du village.
– A l’intérieur des travaux, cette année, il y a le fauchage, l’opération de suppression des nid de poule dans le village et les hameaux, le fleurissement… et de manière générale les petits travaux qui ne rentrent pas dans les dépenses d’investissement mais vous apportent du bien-être.
Les charges d’élus sont bien maitrisées, puisqu’elles sont l’avant dernier poste de dépense, charges comprises.
– Enfin, le dernier poste montre que Vinzieux n’est pas endetté et est en train de se dégager une capacité de financement pour des projet futurs, le remboursement des crédits étant faible.

 

En face des dépenses, l’analyse des recettes de fonctionnement montre que la majeure partie du budget est abondé par l’argent non-dépensé les années précédentes. Cet excédent antérieur reporté de fonctionnement permet surtout de se dégager des moyens pour investir. Pour ce qui est du reste des recettes, les impôts et taxes au sens large (avec les taxes d’aménagement, concessions etc..) sont notre premier poste, mais les subventions représentent encore une large partie de nos recettes. Nous devons ainsi rester prudent, car nous dépendons pour plus d’un tiers de l’Etat dans nos dépenses incompressibles.

 

La partie investissement du budget est beaucoup moins significative de l’état de la commune. En effet, elle est très dépendante des projets en cours. Ainsi, la grande majorité de ce budget n’a pas été dépensé cette année puisqu’il s’agit d’une année de transition électorale, avec beaucoup de mise en place et des projets qui se préparent pour l’année 2021 notamment.